Auteur : Alain Crémont

81% des Soissonnais pensent que la ville s’améliore

D’après les résultats du questionnaire #GardonsLeCap.

Avec votre soutien, nous poursuivons le développement de Soissons !

VÉGÉTALISER LA VILLE

86% d’entre vous souhaitent des mesures concrètes pour lutter contre les effets du réchauffement climatique. Nous lancerons un plan « Soissons 1000 arbres”.

FAVORISER LES MOBILITÉS DOUCES

Parce que 82% d’entre vous soutiennent cette idée, nous mettrons en oeuvre un grand plan « Soissons à vélo ».

ÉDUQUER AU « BIEN MANGER »

Nous augmenterons la proportion d’aliments bio produits localement dans les menus des cantines scolaires comme souhaité par 82% d’entre vous et nous proposerons un menu végétarien.

SOUTENIR LES COMMERÇANTS

Depuis 2016, nous favorisons le commerce de proximité de tous les quartiers. Nous poursuivrons le « Plan commerce » jugé efficace par 86% d’entre vous.

ATTIRER DE NOUVEAUX MÉDECINS

Parce que c’est une priorité pour 93% d’entre vous, nous construirons une maison de santé pluridisciplinaire à S’-Crépin et nous étudierons l’implantation d’un tel équipement dans le coeur de ville.

FAVORISER LE « BIEN VIEILLIR »

Idée approuvée par 95% d’entre vous, nous créerons un service d’aide dédié aux personnes âgées dépendantes pour mieux les accompagner dans leur vie quotidienne.

ASSURER VOTRE SÉCURITÉ

Depuis l’augmentation des effectifs et le déploiement de la vidéo-protection, 69% d’entre vous trouve la Police Municipale plus efficace. Nous poursuivrons ces mesures qui améliorent votre tranquillité.

PROTÉGER VOTRE POUVOIR D’ACHAT

Comme depuis 6 ans, nous continuerons à changer Soissons sans augmenter vos taux d’imposition et en conservant des tarifs accessibles pour les services publics.

RÉNOVER CHAQUE QUARTIER

Nous poursuivrons la rénovation de St-Crépin (approuvé par 86% d’entre vous) et entamerons celle de S’-Waast avec la requalification de la place Alsace-Lorraine.

FAVORISER LA RÉUSSITE SCOLAIRE

Pour tous les enfants du CP à la Terminale, nous déploierons un service numérique gratuit de soutien scolaire (idée soutenue par 60% des Soissonnais).

RÉAMÉNAGER LE COEUR DE VILLE

Les premières transformations des rues commerçantes ont séduit 89% d’entre vous. Nous poursuivrons les travaux sur le même modèle pour des rues plus esthétiques, accessibles et attractives.

DÉVELOPPER L’OFFRE CULTURELLE

93% d’entre vous soutiennent notre bataille pour que le cinéma reste en coeur de ville. Nous lancerons aussi le projet d’une grande médiathèque et de l’extension du musée.

 

Télécharger le tract

Meilleurs vœux 2020

Chers Ami(e)s,

À quelques heures de fêter le passage à cette nouvelle année, je tenais à adresser à chacune et chacun d’entre vous mes vœux les plus chaleureux de belle et heureuse année. Que 2020 soit pour vous et pour toutes les personnes qui vous sont chères, synonyme de #joie, de #bonheur, de #santé, de #prospérité et d’#amour.

2020 sera une année importante pour notre ville avec les élections municipales qui se dérouleront au mois de mars. À cette occasion, il vous appartiendra de décider si le changement que nous portons dans chaque quartier depuis 6 ans doit se poursuivre.

Le projet que nous présenterons et que nous continuons de construire avec vous reposera sur 3 piliers forts : #travailler, #protéger, #respirer.

Notre priorité reste et restera le développement économique du territoire. L’arrivée annoncée de Rockwool est une excellente nouvelle pour l’emploi local. D’autres dossiers sur lesquels nous travaillons à l’échelle du GrandSoissons devraient également trouver une issue heureuse en 2020.

Nous voulons vous protéger: protéger vos biens et les personnes avec une politique de sécurité et de prévention de la délinquance forte, mais aussi protéger votre pouvoir d’achat en prenant à nouveau l’engagement de ne pas augmenter les impôts locaux.

Respirer, enfin. Nous sommes à la croisée des chemins. La canicule de l’été dernier a montré combien il était nécessaire de créer partout en ville des îlots de verdure et de fraîcheur et c’est ce que nous proposons, notamment avec le plan « Soissons 1000 arbres ».

Évidemment, en cette période de fêtes, je veux avoir une pensée pour les Soissonnais les plus fragiles, touchés par la maladie ou la solitude. Je veux leur dire que nous ne les oublions pas et qu’ils trouveront toujours une main tendue à Soissons.

Je veux également témoigner ma solidarité et mon soutien à celles et ceux qui resteront mobilisés durant cette nuit et qui le sont tout au long de l’année pour nous protéger : les policiers et gendarmes, les pompiers, les services sociaux et les services hospitaliers.

Belles fêtes de fin d’année à tous !

Bien chaleureusement

Vidéo-verbalisation : une expérimentation au service de la tranquillité des Soissonnais

, , ,

Depuis 2014, nous poursuivons notre objectif de faire de Soissons une ville sûre et apaisée, dans laquelle chacun a droit au respect de sa sécurité et de sa tranquillité, quel que soit son quartier.

Comme certains ont pu le voir, nous avons donc mis en place la vidéo-verbalisation à titre expérimental et temporaire (uniquement les weekends, de nuit) autour de la discothèque « Le Loft » depuis le jeudi 14 octobre.

Cela répond à une situation soulevée par les riverains de la discothèque, qui déplorent des comportements routiers inadaptés et inciviques réguliers dans le secteur de la part des clients de l’établissement. C’est un des moyens d’actions destinés à enrayer ce phénomène qui a été approuvé à l’occasion de plusieurs réunions publiques entre les riverains, les gérants de l’établissement, les forces de sécurité et la ville.

La migration du système de vidéo-protection urbaine de Soissons en vidéo-verbalisation a été autorisée par arrêté préfectoral en date du 26 septembre 2019. Il n’est, à ce jour, pas généralisé à l’ensemble de la ville qui est vidéo-protégée grâce aux 41 caméras qui maillent les différents quartiers de Soissons.

Soulignons que l’on parle bien de vidéo-protection et non de vidéo-surveillance de la vie privée. Son utilisation est strictement encadrée par la loi.

 

Des ASVP ou des policiers municipaux assermentés constatent les infractions derrière les caméras et les relèvent par PV électronique, images à l’appui. Les PV sont contestables de la même manière que les infractions relevées actuellement par les services de police (via l’ANTAI et l’Officier du Ministère Public).

Cette expérimentation autour de la discothèque « Le Loft » poursuit plusieurs objectifs :

  • lutter contre la délinquance routière, les infractions au code de la route et les causes d’accidents ;
  • développer un effet dissuasif et préventif autour de la discothèque (nuisances pour les riverains, trafics…) ;
  • répondre aux doléances des administrés ;
  • travailler en complémentarité des patrouilles des forces de l’ordre pour les orienter via la vidéo sur les incidents constatées sur le secteur ;
  • protéger les commerçants sur les faits de délinquance commis en dehors de leur établissement.

 

Les premiers résultats sont là puisque, pour le seul week-end du 18 octobre, des infractions à des conduites dangereuses ont été relevées :

  • présence de 3 personnes sur un même scooter rond-point des États-Unis,
  • circulation en sens interdit rue Racine,
  • réalisation d’un demi-tour avec franchissement de la ligne blanche de l’avenue de Château Thierry,
  • stationnement devant des garages boulevard Jeanne d’Arc,
  • stationnement sur emplacement réservé aux PMR,
  • arrêt en pleine voie ou sur passage piéton et trottoir, etc.

En outre, la vidéoprotection des nuits du 17 au 19 octobre a permis l’interpellation d’individus suite à des violences faites sur un couple, à la consommation de stupéfiants, mais également à la dégradation d’un véhicule autour de la discothèque.

 

Comme pour toute expérimentation, la vidéo-verbalisation fera l’objet d’une évaluation de son efficacité avant d’être potentiellement généralisée à l’échelle de toute la ville.

 

Candidat aux élections municipales de mars 2020
#GardonsLeCap

Fiscalité locale : la vérité derrière les fausses promesses et les déclarations électoralistes !

La presse locale publie aujourd’hui un dossier consacré à la fiscalité locale dans notre région et titre sur l’augmentation de la taxe foncière dans la plupart des villes depuis 10 ans. Soissons, évidemment, n’échappe pas à la règle et figure dans ce classement. Notons, d’emblée, que la période constatée (2008-2018) ne correspond pas entièrement à la gestion de l’équipe municipale en place, élue en mars 2014, et qui respecte son engagement de ne pas augmenter les taux d’imposition locale.

 

Durant le mandat 2008-2014, l’équipe municipale précédente a augmenté de +20% la taxe foncière en 2009, alors même qu’elle promettait de ne pas l’augmenter durant sa campagne.

Parallèlement, en tant que Conseiller général de l’Aisne, le même Maire a également approuvé en 2010 la hausse de +61% de la part départementale de la taxe foncière sur les propriétés bâties, ce qui a lourdement pénalisé les propriétaires.

Au final, si les propriétaires soissonnais (au rang desquels appartiennent les bailleurs sociaux) ont constaté une augmentation de leur taxe foncière, entre 2008 et 2014, elle tient à la fois à la revalorisation des bases locatives, votée annuellement par le Parlement lors de la loi de finances, et à l’augmentation des taux décidée par l’équipe municipale à laquelle appartenait l’actuelle tête de liste de La République En Marche (LREM) pour la prochaine élection municipale de 2020…

Si les Soissonnais ont constaté une augmentation du montant de leur impôt foncier depuis 2014, la raison tient uniquement à la revalorisation des bases décidée par l’Etat et ses députés, et non à la variation des taux, votés par le conseil municipal, puisque nous tenons notre promesse de ne pas les augmenter.

 

À ceux qui seraient donc tentés de faire campagne sur le thème de la baisse des impôts locaux, c’est oublier un peu vite qu’ils avaient promis de ne pas les augmenter en 2008 et qu’ils se sont empressés de le faire un an après leur élection, au mépris des Soissonnais.

C’est oublier également qu’ils votent en faveur d’une nouvelle taxe pour l’eau au niveau du Grand Soissons Agglomération alors que, fidèle à notre engagement, nous avons voté contre.

C’est oublier un peu vite enfin que la suppression de la taxe d’habitation va pénaliser les propriétaires soissonnais et ceux de tout notre département. Pour compenser la perte de leurs recettes liées à la suppression de la taxe d’habitation, les communes vont récupérer la totalité du produit de la taxe foncière, alors qu’il était partagé auparavant avec le département.

Ce qui aurait pu être une bonne nouvelle va, en réalité, se transformer en véritable hold-up puisque l’État a prévu un mécanisme visant à ne donner aux communes que le strict montant de leur produit lié à l’ex-taxe d’habitation et de flécher le surplus de recettes vers d’autres départements où la taxe foncière est plus faible.

 

Au final, alors que les propriétaires axonais sont déjà pénalisés par un niveau de taxe foncière parmi les plus élevés de France, leur argent va aussi servir à compenser d’autres territoires que les nôtres et parfois plus riches ! C’est ce mécanisme que soutiennent certains de nos concurrents LREM (La République En Marche) dans cette élection municipale.

Ce n’est pas ma vision d’une fiscalité attractive et qui protège les Soissonnais.

 

À la tête de l’équipe municipale que je conduis depuis 2014, j’ai pris l’engagement de ne pas augmenter les taux d’imposition locale. C’est ce que nous faisons depuis bientôt 6 ans et c’est l’engagement que nous prenons à nouveau devant les Soissonnais pour les 6 prochaines années.

C’est un engagement à la fois responsable et fort. Responsable car il vise à protéger le pouvoir d’achat des Soissonnais et de ceux qui possèdent un bien à Soissons. C’est un engagement fort car il s’inscrit dans un contexte financier de plus en plus difficile pour les collectivités locales.

 

Alain Crémont

Candidat aux Élections Municipales 2020

Cap 2026 : le projet est en construction !

Depuis plus d’un an, une centaine de Soissonnais bénévoles et volontaires ont participé à différents ateliers organisés par l’association Cap 2020.

Répartis dans différents groupes de travail thématiques allant de la fiscalité jusqu’à la culture en passant par l’environnement et le développement durable l’objectif était d’imaginer des idées nouvelles qui peuvent se concrétiser en actions ou en projets.

Ces actions/projets devaient répondre à 3 enjeux
  1. S’inscrire en cohérence avec le projet politique déployé depuis 2014
  2. Respecter les différentes contraintes administratives ou juridiques (exemple: compétence de la Ville? De Grand Soissons Agglomération? etc.)
  3. Être réalisable financièrement afin de ne pas augmenter les impôts locaux

 

 

Avant d’être présentés devant les membres de l’association, ils ont été évalués selon 3 critères qualitatifs
  • La créativité
    Quel est l’objectif? Quel est le but de ce projet ? En quoi est-il intéressant, pertinent? Qu’apporte-t-il?
  • Le réalisme
    Que faire pour le mettre en œuvre ? Avec quelles ressources ? Quels obstacles potentiels ? Comment les contourner ?
  • La critique
    Les avantages ? Les inconvénients ? Les coûts ? Les sources d’amélioration ? Quelle place pour l’usager, aujourd’hui et demain?

 

Le compte rendu des 10 groupes de travail a eu lieu le 23 octobre dernier à l’espace Simone Veil. Cette réunion a permis de faire émerger des idées concrètes et intéressantes qui viendront alimenter le futur projet municipal.

Merci et bravo à tous les Soissonnais, amoureux de leur ville, qui ont participé à ses ateliers.

 

Les 10 Groupes de Travail
  1. Développement Economique et emploi (animé par Dominique BONNAUD)
  2. Commerce (animé par Christelle CHEVALIER)
  3. Sécurité (animé par David BOBIN)
  4. Cadre de Vie (animé par François DROUX)
  5. Culture et Patrimoine (François HANSE)
  6. Solidarité et Santé (animé par Carole DEVILLE-CRISTANTE)
  7. Sport et Loisirs (animé par Frédéric VANIER)
  8. Transports et mobilité (animé par Olivier ENGRAND)
  9. Éducation et jeunesse (animé par Marie-Françoise PARISOT)
  10. Travaux et grands projets (animé par Alain LOUVET)

 

A propos de nous

Alain Crémont et son équipe sont engagés dans la campagne électorale pour la Mairie de Soissons en 2020.

Retrouvez Alain Crémont et son équipe au siège de la permanence : 6 rue du Beffroi à Soissons, à côté du cinéma.

Newsletter

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez de recevoir toutes nos publications par courrier électronique et vous prenez connaissance de notre Politique de confidentialité.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription ou en nous contactant via notre formulaire de contact.